La taille de L’Opale

La taille de L’Opale

Découvrez nos Opales

Les différents opales

L’opale est une pierre bien particulière que l’on connaît pour ses reflets arc-en-ciel (ou son iridescence).

Elle peut se déclinée en différentes couleurs, avec des feux de couleurs plus ou moins importants en fonction du type d’opale ; blanche, noire, opale de feu etc..

Généralement, l’opale est taillée en cabochon quand elle est opaque ou translucide. Mais certaines peuvent être facettées comme les opales des andes ou les opales de feu qui sont transparentes.

Il peut arriver de voir des opales blanches taillée en brillant dans les salons de minéraux mais cela n’apporte pas vraiment d’atout à la pierre car ce que l’on cherche à valoriser dans une opale se sont ses feux.

C’est une pierre qui est très fragile et sensible au changement de température, elle craint les chocs et elle est sensible à certains cosmétiques et produits nettoyants. Certaines sont hydrophanes (avec des feux qui n’apparaissent que dans l’eau ou quand elle est humide), ce qui veut dire qu’elle peut se déshydrater et perdre son iridescence. Toutes ces contraintes la rendent difficile à travailler.

Comment tailler une opale

Lorsque l’on taille une opale, ou tout autre pierre, il est important d’étudier et de déterminer une forme qui valorise ses atouts tout en perdant le moins de matières possible.

Il peut s’agir d’une forme géométrique comme un cabochon mais il peut parfois être plus avisé de garder une forme baroque, qui suit le contour du brut et ainsi garder un maximum de matière. Cela donnera aussi un caractère propre et unique à la pierre.

On va venir scier le brut et retirer la gangue lors de la préforme, il faut vérifier très souvent lors de ce processus les fissures et autres imperfections qui fragilise l’opale afin de les retirer et de ne garder que ce qui va la mettre en valeur. On forme la partie bombée du dessus de la pierre et la culasse (le dessous de la pierre enchâssée dans le métal). Toute cette partie se fait avec précaution et beaucoup d’eau, car il ne faut pas risquer le choc thermique.

Sur une meule verticale on va venir arrondir la forme et adoucir son aspect en descendant petit à petit la granulométrie des meules de taille. Car plus le grain est fin, plus on va retirer les griffures laissées par les étapes précédentes, c’est un pré-polissage.

Le polissage peut être fait de différentes manières mais le plus commun est celui avec la poudre de diamants. Avec un peu d’huile et la poudre, on vient frotter l’opale, cela enlève les dernières rayures et donne du brillant à la surface. Cette étape peut être délicate car on a plus de risque de faire chauffer la pierre.

La pierre enfin finie est ensuite pesée et on va étudier son prix en fonction de sa provenance, son carat, sa couleur, son iridescence etc..

Enfin elle est prête pour faire partie de bijoux unique qui la valorisera encore autrement.

TO TOP
Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner