Les Plus Célèbres Joyaux de La Couronne Britannique

Les Plus Célèbres Joyaux de La Couronne Britannique

La Couronne Britannique

Le récent décès d’Elisabeth II d’Angleterre marque un tournant dans la monarchie britannique et semble avoir ouvert le débat sur l’héritage ‘joaillier ’que la reine laisse derrière elle. En effet, nous ne sommes pas sans savoir que la couronne britannique possède une impressionnante collection de bijoux, tiares, couronnes etc. qui se transmet de génération en génération et qui alimente notre fascination pour la joaillerie et ces pierres autour desquelles gravitent histoires, légendes et malédictions. Je vous propose aujourd’hui de revenir sur trois célèbres « joyaux » qui ornent les têtes couronnées britanniques.

 

 

LE CULLINAN I

Origine : Afrique du Sud

Poids : 530 cts

Forme : Poire

Nom : provient du propriétaire de la mine dans laquelle le brut a été trouvé, Thomas Cullinan. On connait également ce diamant sous le nom de « grande étoile d’Afrique » en raison de sa provenance et de sa taille. Il reste à ce jour le plus gros diamant incolore taillé au monde. Le Cullinan I, provient du plus gros diamant brut jamais trouvé qui pesait à l’origine plus de 3000 cts et qui fut offert en 1907 par le gouvernement sud-africain au roi Edouard VII d’Angleterre. Ce sont les frères Asscher qui furent en charge de la taille du diamant brut qui dura près d’un an d’analyse pour en faire neuf diamants de grande taille tous nommés Cullinan de 1 à 9 et en 96 autres petits diamants. Le roi Edouard VII fit monter le Cullinan I sur le Sceptre impérial avec un certain mécanisme de sorte que cette poire puisse être également portée en collier ou en broche. L’un des faits marquant de l’histoire de ce diamant brut est qu’il a été envoyé vers l’Angleterre dans un simple envoi alors même que sa valeur est estimée aujourd’hui à plusieurs milliards de dollars.

Le Koh I Noor

Origine : Inconnue (plusieurs théories autour de sa provenance qui viendrait d’Inde)

Poids : 105,602 cts

Forme : Ovale

Nom : le chef persan Nader Shah acquis le diamant lors d’une attaque à Delhi en 1739 et le le décrivit comme un « Koh I Noor » « Montagne de lumière » en persan. C’est en 1850 que le diamant Koh I Noor fut présenté à la reine Victoria qui l’acquit lors du traité de paix mettant fin aux guerres anglo-sikhs. Impressionnée par son volume mais non par sa brillance « terne » liée à sa taille rose. Il fallut environ 450h de retaille et une perte de poids importante (186 cts à 105,602 cts) pour lui donner l’éclat qu’on lui connaît aujourd’hui et satisfaire sa propriétaire qui le porta en broche dans un premier temps. Une malédiction entoure ce diamant et dit « celui qui possède ce dimant sera propriétaire du monde, mais connaitra également tous ses malheurs. Seul Dieu ou Femme peut le porter en toute impunité » Le futur monarque ne serait-il pas un homme ? Bien heureusement en raison de sa réputation le diamant n’est placé que sur les couronnes des reines.

Le Rubis du Price Noir

LE RUBIS DU PRINCE NOIR

Origine : Afghanistan

Poids : environ 170 cts

Forme : octaèdre irrégulier arrondi

Nom :stock prince de Galles dit « le prince noir » en rapport à l’armure noire qu’il portait lors des batailles. C’est en 1365 que Pierre 1er de Castille offre la pierre à Edouard Woodstock en gage de sa dette impayée et c’est sur les champs de batailles que le rubis trouvera sa place en arborant casques et couronnes des rois successeurs. Par la suite, le rubis du prince noir sera revendu puis racheté par Charles II en 1660 retrouvant alors sa place dans la monarchie britannique. Aujourd’hui montée sur la couronne impériale d’apparat, nous avons pu l’observer, ces derniers jours, posé sur le cercueil de la reine jusqu’au jour de ses funérailles ayant entre temps échappé à la tentative de vol du colonel Blood en 1671 et au feu de la tour de Londres en 1841 ! Voici dans les grandes lignes l’histoire d’un rubis qui n’en était pas un. En effet, il y a quelques années un groupe de gemmologues eu le privilège d’analyser cette pierre et coup de théâtre : le rubis était en fait un spinelle d’un rouge vif spectaculaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

TO TOP
Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner